Missing N°3D

édito

A l’heure de la reconstitution de grands hommes classés patrimoine immatériel dans le corps de cyborgs, nous aurions pu inviter Athanasius Kircher, né en 1601, comme invité d’honneur, à donner une conférence au festival.

Qui d’autre que ce père de la musique générative par algorithmes et dessinateur “d’architectures parlantes”, aurait pu logiquement introduire notre programmation de musiques virtuelles ainsi que notre projet de construction de lieux dédiés à l’écoute?

Si, pour cette première édition du festival, inviter un cyborg de l’époque baroque reste un luxe, nous sommes déjà fiers de pouvoir vous présenter une programmation internationale et lancer une résidence d’architecture à 60km de Rennes, au manoir du Bois le Hou, entouré d'un parc et de vastes prairies qu'arrosent les eaux d'un bel étang.


Le festival Missing Numéro a choisi de présenter des artistes qui, au moyen de l’informatique musicale, du sampler et de synthétiseurs conjuguent une relecture des styles musicaux et font référence à l’urbanisme sonore. Par l’échantillonnage et la synthèse, ils ont en commun de travailler à la modélisation d’un paysage artificiel, avec ses évènements, ses personnages, à l’immersion “active” de l’auditeur dans la composition.